Les Amants magnifiques

Créée la même année que le célèbre Bourgeois gentilhomme, la comédie-ballet Les Amants magnifiques est un des nombreux fruits de la collaboration entre Molière et Lully. Représentée devant la Cour à l’occasion du carnaval de 1670, cette œuvre voit paraître  Louis XIV sur scène en tant que danseur pour la dernière fois.

Au-delà d’une intrigue sentimentale et romanesque pleine de piquant (deux princes se disputent une jeune princesse, amoureuse quant à elle d’un homme sans titre qui saura gagner le cœur de la belle par son courage et sa vertu), Molière moque certains travers de son temps comme l’engouement pour l’astrologie. Lully, de son côté, use du « théâtre dans le théâtre » pour composer une petite pastorale chantée et dansée, préfigurant l’opéra naissant.

C’est la première fois que Les Amants magnifiques seront remontés avec tous leurs intermèdes chantés et dansés.

Vincent Tavernier, mise en scène et direction artistique
Hervé Niquet, direction musicale
Marie-Geneviève Massé, chorégraphie
Claire Niquet, décors
Éric Plaza-Cochet, costumes
Carlos Perez, lumières
Margo Arsane, Climène Premier Amour Une Grecque
Lucie Roche, La Nymphe de Tempé Deuxième Amour La Prêtresse
Eva Zaïcik, Caliste Une Naïade Une Grecque
Clément Debieuvre, Lycaste Un TritonUn Grec
NN, Ménandre Troisième Amour Un Grec
Victor Sicard, Philinte Un Amour Un Grec
Laurent Deleuil, Tircis Un TritonUn Grec
Virgile Ancely, Un Satyre Le Triton Un Grec
Geoffroy Buffière, Éole Un Satyre Un Grec
La Compagnie des Malins Plaisirs
La Compagnie L’Éventail
Le Concert Spirituel

Recréation. Coproduction Centre de musique baroque de Versailles │ Les Malins Plaisirs │ Le Concert Spirituel │ La Compagnie L’Éventail │ Opéra de Rennes │ Opéra d’Avignon │ Opéra de Massy

Ressources :

Trois intermèdes, Les Musiciens du Louvre, 1988

Ouverture et danses, The Consortium Musicum / Fritz Lehan, 1967

Extrait du film Le Roi danse

Télécharger le dossier de présentation 

Livret

En savoir plus


 

 

Publicités