2017-2018 : création collective d’une comédie-ballet

Générations Lully invite les élèves et adultes trappistes à un travail collectif de création, guidé par des artistes professionnels engagés dans l’action culturelle et spécialistes des arts baroques.

Accompagnés des Pages, élèves versaillais de la Maîtrise du CMBV, et des étudiants des conservatoires partenaires, une centaine d’amateurs concourt à la création d’un spectacle mariant chant, théâtre et danse. Une participation à géométrie variable, selon l’intérêt, le savoir-faire et la disponibilité de chacun, en coulisses ou sur scène :

  • Création d’un intermède chanté, dansé ou joué
  • Confection de costumes, réalisation de décors et accessoires
  • Restauration des artistes et cocktail
  • Logistique des représentations (gestion des coulisses, accueil des spectateurs)
  • Reportage sur la création du spectacle

 Baptiste ou l’opéra des farceurs

Comédie-ballet – musique de J-B. Lully (1632-1687) – livret de Vincent Tavernier

Projet décor Baptiste ou l'opéra des farceurs conception et photo ® Claire NiquetLa vie trépidante et aventureuse de Jean-Baptiste Lully offre une trame idéale pour raconter le monde baroque : adolescent désargenté venu d’Italie pour trouver à employer ses talents, de marmiton passé musicien, le voilà chargé des spectacles du plus grand souverain européen de l’époque, Louis XIV. Travailleur enragé, à la fois pédagogue, metteur en scène, chorégraphe, régisseur, chef d’orchestre et compositeur, il crée l’opéra français, s’associant aux plus grands artistes de son temps… Prendre l’ambitieux et passionné Lully pour guide, c’est parcourir à folle allure un monde en pleine effervescence. Les artistes forains, contraints par le compositeur à imaginer des spectacles parfois farfelus, sont les mieux placés pour illustrer cette biographie avec une verve et une fantaisie débridées. Ils mettront en scène à leur manière – impertinente, astucieuse, rapide, excessive et colorée – la vie de ce Lully qui ne les a guère ménagés, à travers un lacis de saynètes, de chants, de parodies et de détournements divers.

Vincent Tavernier, conception et mise en scène

Olivier Schneebeli, direction musicale

Marc Barret, Iffra Dia, Monique Prigent, chorégraphies

Claire Niquet, décors

Erick Plaza-Cochet, costumes

Carlos Perez, lumières

Olivier Berhault, assistant à la mise en scène

Gabriella Boda-Rechner, Clément Buonomo et Marie Favier, chefs de chœur

Caroline de Corbiac, professeur de chant

Avec

Les collèges de Trappes, chant, théâtre et danse

La Maîtrise de l’APMSQ et la Maîtrise du CMBV, chant

B3.1, Seiz Avel, Ecole de musique et de danse de Trappes, danse

Et la participation des centres socio-culturels de Trappes, de l’Ecole de la 2e chance et des associations de Trappes

L’Académie des 24 Violons du roi (étudiants des CRR de Versailles et de Paris, et du CRD de la Vallée de la Chevreuse)

La classe de percussions de l’Ecole de musique et de danse de Trappes (Yannick Monnot, professeur) avec la participation de Michèle Claude (ensemble Pulcinella)

Fabien Armengaud, clavecin

Et les élèves du lycée Jules Verne de Sartrouville, avec la participation des ateliers coutures des centres socio-culturels de Trappes, décors, accessoires et costumes

Production Centre de musique baroque de Versailles en partenariat avec l’Établissement public culturel du château de Versailles et la Halle culturelle – La Merise de Trappes.

Mardi 15 mai, 19 h, La Halle culturelle La Merise, Trappes

Jeudi 17 mai, 19 h, Opéra royal du château de Versailles

Réservation dans la limite des places disponibles à generationslully@gmail.com

Publicités