Atys en folie

Parodie pour marionnettes, chanteurs et musiciens de la tragédie lyrique Atys de Jean-Baptiste Lully et Philippe Quinault d’après Fuzelier, d’Orneval et Carolet.

Atys, le plus célèbre opéra de Lully, a suscité tout au long du XVIIIe siècle des parodies désopilantes. Jean-Philippe Desrousseaux et son équipe font revivre cet esprit caustique et bouffon à travers une création pour chanteurs, marionnettes et musiciens : Atys en folie. Princes, princesses et rois sont relégués aux rôles de paysans, maraîchers et poissonniers, dans un univers transposé à la campagne : le texte original exploite le registre ambivalent du « jardinet » de Cybèle qui cherche son « jardinier ». De reine des Cieux, Cybèle devient grand-mère des Dieux ; le valeureux Atys est joué par le teigneux Polichinelle ; la douce Sangaride prend les traits de Marguerite, fille de ferme souillon et arriérée. Autour d’un luxueux théâtre de marionnettes baroque, entre l’Olympe et une basse-cour, un drame se joue : de dépit, Cybèle commandera à son chien d’inoculer la rage à Marguerite et métamorphosera Polichinelle en volaille castrée…

Jean-Philippe Desrousseaux, conception et mise en scène
Arnaud Marzorati, direction musicale
Antoine Fontaine et Édith Dufaux-Fontaine, décors
François-Xavier Guinnepain, lumières
Petr Řezač, scénographie et sculpture des marionnettes
Katia Řezačová, peinture et costumes des marionnettes
Françoise Rubellin, conseillère théâtrale

Marie Lenormand, mezzo-soprano
Arnaud Marzorati et Alain Buet, barytons
Jean Philippe Desrousseaux, Bruno Coulon et Gaëlle Trimardeau, marionnettes

La Clique des Lunaisiens                                                                                                      

Blandine Rannou, clavecin
Massimo Moscardo, guitare et théorbe
Isabelle Saint-Yves, viole
Chritophe Tellart, vielle à roue et cornemuse
Elsa Moatti, violon

Production Centre de musique baroque de Versailles. Coproduction Teatru Manoel (Malte)

Dossier de présentation

Livret du spectacle

En savoir plus


Airs à chanter (partitions) :
Debout manant
Place à la Cybèle
Ce fut à la dernière fête
La peur qui nous tourmente

Mot d’Arnaud Marzorati, directeur artistique de la Clique des Lunaisiens


Mot de Françoise Rubellin, conseillère théâtrale d’Atys en folie

Mot de Jean-Philippe Desrousseaux, marionnettiste, concepteur et metteur en scène 1/2

Mot de Jean-Philippe Desrousseaux, marionnettiste, concepteur et metteur en scène 2/2

Les dessous de La Belle-mère amoureuse, parodie pour marionnettes représentée en 2014

 

Publicités